Agence Sequenza
 
Mariana Flores & Hopkinson Smith :
Dowland vient du cœur
« notre idéal est que la voix soit entre les cordes du luth, et que le luth embrasse la voix »
 
Ce disque monographique ouvre une porte sur le jardin secret de ses deux interprètes : complices, en marge des scènes d’opéra ou de récital, dans des programmes où la musique de chambre est ramenée à son expression la plus intime, à son effectif le plus léger, Mariana Flores et Hopkinson Smith (dont Mad Dog, 
 
publié, comme toute sa discographie, chez naïve, a été unanimement salué en 2017) consacrent ici à Dowland un programme sorti du cœur. Ils ont puisé aux cinq recueils de songs du compositeur, imprimés à Londres entre 1597 et 1612 pour proposer une véritable mise à nu de l’âme oscillant entre tous les états de la mélancolie amoureuse.« [Dowland] n’est-il pas le maître absolu de l’expression au luth, le génie d’une infinité de subtilités expressives qui se jouent entre mélodie et texte, l’esprit tourmenté qui nous a entraînés dans les plus profonds abîmes de l’âme élisabéthaine, jusqu’à un point de non-retour ? », s’interroge Hopkinson Smith.
La confidence ne rime jamais ici avec la monochromie : des jeux d’ombre et de lumière sous lesquels Dowland fait ployer les mots et les doigts ; la soprano argentine et le luthiste et pédagogue américain font jaillir tout un kaléidoscope d’émotions complexes et de couleurs subtiles. Celles de la poésie élisabéthaine – certains mots ont été choisis pour leur sonorité et l’écho qu’ils créent avec celles du luth – ; celles des timbres de la voix et des cordes pincées qui, des vers les plus sombres, tirent l’éclat qui fait jour et sens.

John Dowland Whose heavenly touch

Mariana Flores, soprano
Hopkinson Smith, luth - luth de Joel Van Lennep, 2002

Parution le 11 octobre 2019
Un album naïve - disponible en CD, téléchargement, streaming
Référence E8941
Prix public du CD : 16,99 €

 
 
 
1- Flow, my tears
2- Come away, come sweet love 
3- O sweet woods 
4- I saw my lady weep 
5- Can she excuse my wrongs 
6- All ye, whom love of fortune hath betray’d 
7- Mignarda (instrumental) 
8- Fine knacks for ladies 
9- Now, o now, I needs must part
10- Come, heavy sleep
11- In darkness let me dwell
12- If my complaints could passions move 13- Wilt thou unkind thus reave me
14- Go crystal tears (instrumental)
15- Go crystal tears
16- Come again !
17- Sorrow, sorrow stay
 
 
Contact Presse
 
Agence Sequenza
Marianne Gaussiat

282 Bld Raspail - 75014 Paris
 

Mathilde Bivort
06 60 90 66 01
mbivort@sequenza-comprod.com
 
www.sequenza-comprod.com
Contact Label
 
naïve
Pierre-Antoine Devic

pierre-antoine.devic@believedigital.com

Lisa Quaglia
lisa.quaglia@believedigital.com

Johann Audiffren
johann.audiffren@believedigital.com
 
www.naive.fr
 
 
Facebook
Twitter
Instagram
 
 
© 2019 Agence Sequenza
 
Si vous souhaitez vous désinscrire de notre newsletter, cliquez ici